Logotipo librería Marcial Pons
La Loi du pays d'origine en Droit de l'Union Européenne

La Loi du pays d'origine en Droit de l'Union Européenne
analyse sous l'angle du Droit international privé

  • ISBN: 9782802736097
  • Editorial: Éditions Bruylant
  • Lugar de la edición: Brruxelles. Bélgica
  • Colección: Droit de l'Union Européenne. Thèses
  • Encuadernación: Rústica
  • Medidas: 23 cm
  • Nº Pág.: 637
  • Idiomas: Francés

Papel: Rústica
142,26 €
Sin Stock. Envío en 2/3 semanas.

Resumen

La référence à la « loi du pays d’origine » est apparue dans le contexte des libertés européennes de circulation et, avec elle, l’affirmation selon laquelle les personnes, les biens et les services pourraient circuler au sein des États membres aux seules conditions de leur « loi d’origine ». Pourtant, cette affirmation ne résiste pas à l’analyse.

D’une part, il est difficile d’identifier concrètement à quoi renvoie cette « loi ». D’autre part, malgré une formulation faussement évocatrice d’un mécanisme de conflit de lois, ladite « loi » n’est pas directement appliquée. En revanche, le droit de l’Union contient diverses techniques portant une attention particulière au système juridique de l’État d’origine des titulaires des libertés de circulation, que l’on peut regrouper au sein d’un concept d’origine. La « reconnaissance mutuelle », la règle du « home country control » et le « principe du pays d’origine » sont les principales déclinaisons de ce concept.

L’analyse sous l’angle du droit international privé permet de mettre en lumière de réelles interférences normatives et méthodologiques entre les expressions du concept d’origine et cette matière. Ainsi, l’intervention de certaines expressions de ce concept peut être source de tensions avec les règles du droit international privé. En outre, leur mise en oeuvre technique se réalise à la manière tantôt d’une technique de conflit de lois lato sensu, tantôt d’un procédé de reconnaissance au sens du droit international privé.

Dans ce contexte, on peut dès lors se demander si, de lege ferenda, le concept d’origine ne pourrait pas être la matrice de nouvelles techniques de droit international privé de l’Union.

Préface de Sandrine Sana-Chaillé de Néré.

Resumen

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y facilitar la navegación. Si continúa navegando consideramos que acepta su uso.

aceptar más información